Currently set to Index
Currently set to Follow

Confiance trahie dans des écoles primaires!

La moutarde monte au nez de certains parents dans différentes communes du canton de Zurich. En effet, des écoles fréquentées par leurs enfants tentent impudemment de mettre en place une idéologie sexuelle néfaste et clairement abusive. Ces établissements utilisent également des méthodes qui s’apparentent à la technique du «grooming» pratiquée par les pédophiles.

Continuer »

La vie des enfants peut être détruite par les drag queens

Venu des États-Unis, un certain phénomène trouve un écho favorable dans les médias: les drag queens, c’est-à-dire des hommes homosexuels travestis en femmes, parés de costumes fantasmagoriques et arborant des coiffures souvent grotesques, qui s’entourent d’enfants pour leur raconter des histoires sur l’identité de genre et, ce faisant, les déstabilisent dans leur identité sexuelle.

Continuer »

Stopper la propagande LGBTIQ des associations de jeunesse: aidez-nous!

Cette année, 30 000 jeunes gens et jeunes filles ayant participé au camp fédéral du Mouvement Scout de Suisse ont eu l’occasion d’assister à des ateliers sur l’orientation sexuelle. La mise en scène comprenait un flamant rose «qui ne sait pas de quel sexe il est». On n’a pas jugé bon d’informer les parents. Cette approche n’est pas le fruit du hasard: le lobby LGBTIQ est présent dans toutes les organisations de jeunesse – et celles-ci soutiennent activement ce mouvement.

Continuer »

Rapport de Berne

En Allemagne, il est possible, depuis 2018, de cocher la case «divers» pour le choix du sexe, en plus des options «masculin» et «féminin». À l’origine, cette troisième option n’était disponible que pour les personnes dont le sexe ne pouvait pas être clairement déterminé. Mais la Cour constitutionnelle fédérale allemande a décidé que certains facteurs subjectifs pouvaient également jouer un rôle dans ce choix. En plus de l’Allemagne, le troisième sexe est admis notamment en Autriche, en Espagne et en Inde. Le troisième sexe va-t-il arriver en Suisse aussi?

Continuer »

Le poids lourd UBS s’enlise dans le fossé LGBTIQ / woke

L’idéologie woke, initialement lancée par les étudiants étatsuniens, a désormais infiltré un nombre accru d’entreprises européennes actives à l’échelle internationale. Ce mouvement entend propager une nouvelle forme de pensée communautariste qui confine au racisme, avec pour but de diviser la société et d’établir un contrôle totalitaire. En Suisse, même des banques comme l’UBS semblent vouloir surfer sur cette vague. Mais ce faisant, l’UBS risque de s’aliéner des clients et d’être déstabilisée par l’acceptation incontrôlée de la propagande LGBTIQ.

Continuer »