Currently set to Index
Currently set to Follow
  • Home
  • Posts
  • Un personnage transsexuel dans un conte de la nuit influence les petits enfants

Un personnage transsexuel dans un conte de la nuit influence les petits enfants

Une femme trans aux côtés du marchand de sable

Les radiodiffuseurs publics allemands tels ARD et ZDF font des émissions pour enfants qui propagent toujours plus agressivement la pernicieuse idéologie trans. Des scientifiques de renom s’y opposent. Il est grandement temps de se réveiller et de secouer le public!

Le 22 juillet 2023, on a pu voir la femme trans «Monsieur Ingeborg» apparaître dans l’émission «Notre petit marchand de sable» diffusée depuis 1959. Lèvres, joues, boucles d’oreilles, perles et collier, chaussures, tout était de couleur rouge. Le vêtement vert complétait l’aspect de la «femme trans». Si ce personnage n’avait pas une calvitie et une moustache, les enfants pourraient croire qu’il s’agit d’une femme. Ils peuvent donc se demander si c’est un homme, une femme, ou autre chose. D’autres émissions comme le programme pour enfants «Sendung mit der Maus» promeuvent également l’idéologie transgenre auprès des jeunes enfants.

Appel de scientifiques et de médecins

L’an dernier, un groupe de scientifiques composé de biologistes et de médecins ont rapporté les résultats de leurs recherches dans le quotidien «Die Welt», où il annonçaient vouloir mettre à nu la «désinformation liée à la multiplicité des sexes». Ils ont critiqué ARD, ZDF et la radio publique allemande de vouloir «endoctriner les enfants et de suivre un plan sinistre». En outre, ils ont mené une analyse pointue sur plusieurs dizaines d’émissions du radiodiffuseur public  ÖRR. Ce qu’ils ont découvert leur a donné une «image effrayante». Outre la propagande trans, ils ont vu des vidéos sur l’ablation de parties génitales, la simulation d’actes sexuels au moyen de drogues ainsi que d’autres informations sur des pratiques révoltantes et dangereuses allant jusqu’au cannibalisme. La promiscuité est devenue la nouvelle norme, et on exalte désormais la sexualité uniquement comme satisfaction des pulsions. Le résumé figure dans un dossier de 50 pages intitulé «À l’ÖRR, l’idéologie supplante la biologie»1.

Ces scientifiques ont également publié un appel sous le titre «Mettre fin à la désinformation répandue par les  radiodiffuseurs publics», par lequel ils réclament un «renoncement aux approches idéologiques concernant la transsexualité et une présentation fidèle des réalités biologiques».2 Le fait est qu’on inculque aux enfants une idéologie au lieu de la biologie – avec des conséquences incalculables!

Résultat de la propagande trans

À en juger par cet appel, les conséquences d’un tel endoctrinement des enfants et des adolescents sont dévastatrices. Le thème «trans» est porté par les radiodiffuseurs publics auprès des jeunes «avec pour résultat que le nombre d’en-
fants traités pour troubles de l’identité sexuelle s’est multiplié par 25 en moins de dix ans». Les émissions de radio et de TV ainsi que les médias sociaux des radiodiffuseurs publics célèbrent ce délire trans et vantent la «démarche pour avoir le corps correct» comme étant une étape d’une simplicité enfantine. «La réalité, c’est que des jeunes filles vont chez un chirurgien pour se faire enlever les seins et l’utérus, et se font prescrire des bloqueurs d’hormones de puberté qui empêchent temporairement le développement des caractéristiques primaires et secondaires du sexe de la  personne.» Les éventuelles conséquences physiques et psychiques, parfois irréversibles, de tels actes n’ont pas été prises en compte, affirment les scientifiques.

Les émissions de TV et de radio ainsi que les médias sociaux des radiodiffuseurs publics célèbrent ce délire trans et vantent la «démarche pour avoir le corps correct» comme étant une étape d’une simplicité enfantine.

Propagande trans à la télévision

Les exemples de diffusion sans retenue de propagande trans chez les radiodiffuseurs publics vivant de nos redevances ne manquent pas. Ainsi l’émission «Sendung mit der Maus»: «Erik devient Katja.» Erik, alias Katja, explique: «On naît avec un pénis et on a le sentiment que ce n’est pas notre vraie nature. Je suis une femme.» ZDF a diffusé l’émission «Trans*: l’opération de changement de sexe – Que ressent-on en étant trans*?» Et l’émission «C’est comment, de tourner des films porno?» montre sans esprit critique un réalisateur porno ayant été dénoncé pour avoir abusé d’enfants. Un «journaliste» de ZDF a expliqué, dans un reportage intitulé «Homme trans* et enceint: Kai a eu un enfant tout seul», que «les femmes ne sont pas seules» à pouvoir enfanter; «les personnes trans*, non-binaires et intersex» le peuvent aussi. Dans une autre émission ZDF, on demandait: «Quels produits d’hygiène un homme trans utilise-til? » Et ainsi de suite. Il n’y a apparemment plus aucune limite au délire trans chez les radiodiffuseurs vivant de nos redevances.

Il est grand temps que cet endoctrinement systématique de nos enfants et adolescents cesse – en Suisse aussi. La Radiotélévision suisse (RTS) propage elle aussi l’idéologie trans via différents canaux. De tels organismes publics, qui vivent des redevances, ont choisi d’ignorer la science. Ils se livrent à la désinformation, abolissent les limites de la pudeur et harcèlent les enfants et les adolescents au moyen de représentations pornographiques pendant les heures de grande écoute.

Le fait que le petit marchand de sable a désormais fait place à une «femme trans» à l’heure où les tout-petits vont au lit et emportent ces images dans leur sommeil, montre avec quel fanatisme idéologique les activistes trans s’en prennent aux jeunes enfants par le biais des programmes TV publics. L’Association Initiative de protection conseille à tous les parents de ne pas laisser leurs enfants regarder sans surveillance «d’innocentes» émissions pour enfants, et de rapporter à l’Association les programmes comportant de la propagande trans.

1 https://www.evaengelken.de/wp-content/uploads/2022/05/Fehldarstellung- Biologie_mit-Inhaltsverzeichnis_Freigegeben-3.pdf
2 Appel: https://www.evaengelken.de/aufruf-schluss-mit-derfalschberichterstat- tung-des-oeffentlich-rechtlichen-rundfunks/